La reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle

Le ministre de la santé a annoncé que les soignants contaminés pourraient bénéficier d'une prise en charge spécifique par la Sécurité sociale.


Le ministère des solidarités et de la santé a précisé que la procédure sera simplifiée, voire automatique pour les soignant qui ont eu à traiter directement des patients infectés par le coronavirus.


Plusieurs associations et organisations syndicales sont en faveur d'une approche plus large de la reconnaissance du Covis-19 comme maladie professionnelle. Elles recommandent de faire bénéficier d'une prise en charge spécifique toutes les personnes qui ont été atteintes par le Covid-19 en exerçant leur métier.


Début avril, l'Andeva, la CFDT et la Fnath ont soutenu l'idée de créer un fonds ad hoc, destiné à indemniser les victimes. Cette idée s'inspire du fonds mis en oeuvre pour les travailleurs qui ont développé des maladies après avoir été exposées à l'amiante, ou du fonds mis en place pour les victimes d'accidents médicaux (office national d'indemnisation des victimes d'accidents médicaux - ONIAM).


Le débat est en cours.


Les bénéficiaires de cette prise en charge spécifique auront droit à l'indemnisation de leur préjudices personnels ainsi qu'à une rente, si l'affection entraine une incapacité.


En cas de décès, les proches du défunt auront droit au bénéfice d'une rente.








Posts récents

Voir tout

262 boulevard Saint-Germain 75007 Paris - Tél: 01 84 25 46 11

© 2018 par CCM AVOCAT

AVOCAT